11 oct. 2018

A la découverte de la périphérie de Kyoto

http://www.crazy-kitch.com/2018/10/a-la-decouverte-de-la-peripherie-de.html

 
Kyoto est la deuxième ville la plus touristique du Japon. Véritable berceau de la culture nippone, elle est un point de chute incontournable pour tout ceux qui cherchent à admirer les temples et autres sanctuaires centenaires qui font la renommée de l'archipel.
Outre ces lieux touristiques connus et reconnus, Kyoto et ses alentours abritent un nombre incalculables d'adresses étonnantes, qui sont d'autant plus appréciables qu'elles sont légèrement moins connues, et donc, plus paisibles. Je vous emmène donc à la découverte des endroits que j'affectionne particulièrement dans la périphérie de la capitale culturelle du Japon:

Le Mont Hiei



Si comme moi, vous avez passé votre jeunesse devant Yu Yu Hakusho, le nom de cette montagne ne peut vous laisser indifférent.
Peuplé d'une forêt assez dense, le mont Hiei est - outre sa référence à mon personnage préféré de tout l'univers merveilleux du manga - un endroit singulier qui abrite l'un des plus beau temple bouddhiste de la région: le L'Enryaku-ji.
En réalité, le temple en lui même est déjà très beau et impressionnant, mais ce qui en fait tout le charme, c'est l'ambiance générale qui se dégage de cette montagne brumeuse.
 
Si vous y aller en été, vous pourrez également prendre un petit bol d'air frais, la température sur place étant beaucoup plus agréable que dans la ville.







Kurama



Comme on ne change pas une équipe qui gagne, même dans Ningenkai (seuls les vrais pourrons comprendre), ma deuxième adresse préférée est sans conteste Kurama: Un village situé au nord-Ouest de Kyoto.
Encore une fois référence ultime de Yu Yu Hakusho, le village est l'exacte représentation de Minamino Shuichi: Une nature luxuriante, un environnement calme, et des notes de rouge très présentes grâce aux lanternes du Kurama-dera.
 
En été, cette montagne verdoyante est très prisée des japonais qui profitent des restaurants de nagashi sômen, des nouilles de blé très fines qu'il faut attraper "au vol" alors qu'elles glissent par petits paquets dans une rigole en bamboo  (l'ancêtre de la pèche aux canards, en somme).









Miyama



A quelques minutes de Kyoto, le village de Miyama est un peu comme le petit frère du fameux Shirakawa-go, en bien moins touristique.
Composé de plusieurs de kayabuki (maisons traditionnelles au toit de chaume), ce hameau peinard est très prisé des aquarelistes du dimanche.
 
Je ne sais pas si le calme des rues était le résultat de la météo peu clémente, ou tout bonnement habituel, mais le simple fait de marcher entre les maisons était reposant et dépaysant (sans parler de la neige qui rajoutait de la "poésie" à l'ensemble).








Ukimido et Mangetsu Ji Temple



Un peu moins connu que les lieux dont je vous parlais ci-dessus, le Mangetsu-Ji fût un veritable coup de coeur lors de notre visite en 2014.
Flottante sur le lac Biwa, cette petite structure offre une vue panoramique sur l'eau et les environs.

Bien qu'il puisse se révéler difficile d'accès (les bus ne vont pas toujours jusque là, ce qui oblige de faire une partie du chemin à pieds) il vaut vraiment la peine si vous êtes amateur de petite pépite visuelle.




4 commentaires:

  1. J’adore !!!!
    En plus, mon tout nouveau collègue vient de me prêter les mangas de Yu Yu Hakusho ! Je suis en pleine lecture XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OMFG!! Je te jure, c'est tellement toute ma jeunesse 😍😍 j'espère que tu vas apprécier autant que moi hihi

      Supprimer